Courrier au préfet concernant des travaux bruyants – 9 avril 2020

 

Monsieur le Préfet,

Je m’adresse à vous en tant qu’acteur politique de Marseille, pour vous faire part d’une situation de tension. Les riverains du boulevard du Sablier ont porté à notre attention des nuisances, qualifiées d’excessives, du chantier de la résidence haut de gamme White&Sea, mené par Nexity dans le quartier de Bonneveine.

Ils nous signalent notamment un bruit insupportable commençant à 6h30 du matin (reporté à 8h depuis la semaine dernière) et finissant à 18h le soir. Ces horaires correspondent au temps de travail normal. Mais, en cette période de crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19, la quasi-totalité des habitants du quartier sont contraints de rester chez eux et subissent ces nuisances en continu.

Des dizaines de familles confinées sont, par conséquent, soumises à la double peine : le confinement et le vacarme assourdissant.
Par ailleurs le chantier est réalisé à proximité de la clinique Bonneveine, ce qui en période de crise sanitaire, vous en conviendrez, n’est pas acceptable.

Il est vrai que les entreprises du bâtiment sont effectivement autorisées à travailler durant la période de confinement, sous réserve de respecter les normes du Guide des bonnes pratiques du BTP.

Mais, au vu de l’épreuve que notre société traverse, la construction d’une résidence de standing ne peut figurer dans les priorités. Surtout lorsqu’elle se réalise au détriment du bien être des riverains et des patients d’une clinique.

Les riverains ont par ailleurs pris un certain nombre de photos et de vidéos pour appuyer leur propos. Ces documents montrent aussi que les règles sanitaires en cette période de pandémie ne sont pas systématiquement respectées : distances de sécurités, le port de gants, port de masques. Vous trouverez sur ce lien les images filmées par les riverains : https://tube.odat.xyz/video-channels/infos_mars_68_divers/videos

Les riverains, excédés par les nuisances, se sentent incités à sortir du confinement malgré le risque de contamination, ce qui représente un réel danger pour eux et leurs proches. Par ailleurs, la situation particulière de certains riverains est à prendre en considération: personnes âgées épuisées, étudiants essayant de se concentrer sur leurs études, … et vu le niveau de tension observé, nous craignons que la situation dégénère sur place.

Considérant tous ces éléments, nous vous demandons, au minimum, de mettre en place la nécessaire médiation avec les riverains et l’entreprise, puis d’étudier la possibilité de réduire significativement ces nuisances en réduisant les tranches horaires les plus bruyantes, en réduisant le temps de travaux de démolition et idéalement, la possibilité de suspendre ce chantier aujourd’hui, comme demandé par les riverains.

Étant moi-même cheffe d’entreprise, je comprends parfaitement que la situation ne soit pas évidente, que ce soit pour Nexity ou ses sous-traitants, et que la crise économique sans précédent qui s’amorce nécessite toute l’attention nécessaire. Mais si j’interpelle aujourd’hui l’état, c’est convaincue que l’ordre public ne peut être mis à mal dans cette période où la solidarité et la responsabilité doivent primer.

Je me tiens à votre disposition pour poursuivre nos échanges, et vous adresse l’expression de mes meilleurs sentiments.